Comment jouer au baccarat?

Voilà comment ça se joue. Le principe du jeu est simple, le joueur doit miser sur la main de son adversaire, sur celle de la banque ou sur l’égalité. Le banquier avance alors sur le tapis une certaine somme qui est la mise. On donne alors la parole à ceui qui se trouve à sa droite pour qu’il décide ou non de suivre en mettant sur le tapis la même somme, et ainsi de suite les autres joueurs.

Si personne ne mise autant que le banquier, alors l’un des joueurs peut choisir de miser la moitié de la somme au moins que les autres pourront complèter. Celui qui a misé le plus est alors le ponte. On appelle ponte d’abord, celui qui joue contre le banquier. Au début, le banquier et le joueur recoivent chacun deux cartes. En fonction du jeu, le joueur de baccarat peut soit «rester » soit demandé une autre carte. Si le ponte a en sa possession huit ou neuf points, il peut l’abattre sur la table et le banquier le suit.

S’il a en sa possession six ou sept points, il garde son jeu sans demander de troisième carte. S’il n’a que cinq points, il peut soit en demander ou non. Si cela varie entre 0 et 4, il est obligé d’en prendre une troisième et le banquier doit suivre. Quand les deux parties seront servies, les jeux peuvent être abattus. Celui qui a un jeu plus proche de neuf gagne. Pour compter les points : l’As vaut un point tandis que les autres jusqu’à neuf équivalent à leur valeur nominale.

En ce qui concerne le reste ces cartes sont dénommées bûches et valent zéro. Le calcul des points se fait par l’addition de chaque carte et on ne conserve que les chiffres des unités. Par exemple, si on a les cartes trois et huit, au lieu de onze on ne compte que un point. En cas d’égalité, la mise du banquier reste en jeu. Si plusieurs joueurs ont étét contre lui et qu’il a perdu, chacun gagne alors la valeur de ce qu’il a misé. Si le banquier gagne et que la mise a été sur sa victoire, il gagne une commission de 5%. Si la mise est sur l’égalité, le gain sera de 8:1. Quand la mise est gagnée, celui à droite du banquier le remplace.